Batshuayi mieux vendu que Drogba, sérieusement ? .

3 juillet 2016 - 17:38

Source © Le Phocéen Replay Avec le transfert officiel de Michy Batshuayi et la somme évoquée de 40 millions d'euros, Le Phocéen vous propose de redécouvrir l'article intitulé "Batshuayi mieux vendu que Drogba, sérieusement ?"

Michy Batshuayi va donc s'engager pour Chelsea. Douze ans après Drogba, quatre ans après Azpilicueta. La vente de l'Espagnol n'avait pas été un franc succès pour Vincent Labrune. Certes, cela permettait une rentrée vitale d'argent frais en se délestant d'un élément qui évoluait alors à un poste où il y avait déjà un titulaire potentiel en la personne de Rod Fanni. Mais l'international espoir ibérique était vendu un poil moins que ce qu'il avait été acheté deux ans plus tôt dans l'anonymat le plus total à Osasuna. L'OM l'a accueilli pendant deux ans, pour finalement n'en profiter que six mois à un bon niveau, et ne même pas faire de plus-value à la sortie. Depuis, comme cela été prévisible, "Azpi" a pris encore une autre dimension, devenant international A et étant même convoité par le Barça. Il se murmure que les dirigeants de Chelsea se moquent encore du président de l'OM sous le manteau quand ils repensent à la transaction de 2012. Sauf que là, avec le deal Batshuayi, Vincent Labrune a redoré son blason. Un aboutissement, un "objectif" qu'il s'était fixé depuis quelques mois déjà. S'il l'on doit le railler pour ce transfert, autant s'en prendre encore plus vertement à Christophe Bouchet et Pape Diouf qui n'ont plus le record de la meilleure vente de l'OM : Batshuayi a été transféré pour 40 millions d'euros, hors bonus, là où Didier Drogba n'a été vendu "que" 33 millions d'euros. 

Le troisième plus gros transfert en réalité ?

Oui, 33 millions d'euros et non 37,5. Pape Diouf s'en était expliqué sur le plateau du Talk Show. Entre un paiement de 33 millions d'euros en une fois et directement, et un règlement échelonné de 37,5 millions, la direction de l'OM de l'époque avait préféré la première solution, peu confiante en un Roman Abramovitch dont la position dans le football n'était pas encore très claire. Soit. Cela veut donc dire que l'OM a obtenu 7 millions de plus sur le vente de Batshuayi ? Pas si vite. Parce qu'il y a au milieu un pourcentage à la revente à reverser au Standard de Liège. Là où l'OM n'avait pas laissé à l'époque à Guingamp la possibilité d'inclure une telle clause dans le contrat, il faut désormais retrancher 35% pour les virer au club belge. Ce qui explique pourquoi Vincent Labrune a longtemps pensé à vendre deux joueurs au même club pour contourner cette redistribution. Il y a un mois, il était question d'un deal avec Tottenham pour Batshuayi et Mendy. Batshuayi, cette fois-ci avec Nkoudou, a été proposé à la Juve et à Chelsea pour 60 millions d'euros. En vain. Du coup, l'OM n'aura pas vraiment vendu son attaquant belge 40 millions d'euros. En fait, dans la hiérarchie des transferts de l'OM, Batshuayi devrait même être derrière Franck Ribéry, transféré pour 26 millions plus quatre de bonus au Bayern Munich en 2007, mais qui n'avait lui rien coûté lorsqu'il avait débarqué à Marseille, contrairement à Batshuayi et Drogba, achetés à peu près pour la même somme de 7 millions d'euros. Et pour revenir au transfert de Drogba, il est utile de préciser que le marché anglais n'a plus rien à voir. A l'époque, quand Chelsea dépensait 20 millions d'euros, c'était pour Arjen Robben, non sans une lutte acharnée avec Manchester United alors que le Hollandais était considéré comme la pépite du football européen. La saison dernière, le club londonien a lâché la même somme pour Baba Rahman, international ghanéen qui n'avait qu'une bonne saison à Augsbourg derrière lui, pour être doublure au poste d'arrière gauche... 

Une bonne vente, et après ?

Donc non, Michy n'est pas la meilleure vente de l'OM. Quand bien même il le serait, cela ne servirait pas à grand-chose. Si le seul projet est de bien vendre, il n'a pas grand intérêt. Ce qui compte, c'est profiter des plus-values pour investir à nouveau dans d'autres joueurs à fort potentiel et ainsi créer un cercle vertueux, les éléments prometteurs choisissant le challenge olympien se disant qu'ils peuvent à leur tour profiter d'une belle exposition pour exploser et remettre à plus tard leur rêve de gros salaires et de gotha européen. Ce qu'arrive à faire, au hasard, un club comme Dortmund qui va vendre Mkhitaryan à Manchester United mais qui a déjà acheté Ousmane Dembélé et Emre Mor pour prendre la suite. Ce que n'était pas arrivée à faire la direction olympienne en 2004. Une fois le chèque de Chelsea encaissé, les dirigeants phocéens n'étaient plus vus de la même manière sur le marché. Les prix doublaient subitement, tous les clubs étant conscients que l'OM avait de quoi aligner de belles sommes. Eduardo Costa a été acheté près de 8 millions d'euros à Bordeaux alors que Peguy Luyindula signe pour près de 15 millions d'euros. Deux flops. Jan Koller et Luis Fabiano avaient bien également été pistés mais les sommes demandées étaient trop élevées. Cette année, Labrune pourra toujours dire que l'argent du transfert de Michy servira à combler le déficit du club. C'est d'ailleurs ce à quoi il s'est engagé lors de son passage la semaine dernière devant la DNCG. Quelque part, ça veut donc dire que la vente de Batshuayi sert à masquer les erreurs de gestion qui ont mené l'OM dans une situation catastrophique en quelques mois seulement. Il n'y a donc vraiment pas de quoi la ramener .

Commentaires