Officiel : Mandanda signe trois ans à Crystal Palace .

1 juillet 2016 - 20:09

Source © OM.net L'Olympique de Marseille et Crystal Palace ont trouvé un accord ce jeudi 30 juin 2016 pour le transfert de Steve Mandanda.

C'est désormais officiel, Steve Mandanda quitte l'OM pour rejoindre Crystal Palace. Il s'est engagé pour trois saisons avec le club anglais. L'information a été officialisée à 13h par les deux clubs. Le montant du transfert n'a pas été communiqué. Selon La Provence, la somme est de 2 millions d'euros .

 

Les virages n'auront pas mis bien longtemps à t'appeler "Fenomeno", et, pour une fois, on ne pourra pas dire que le Marseillais exagère, car c'est bien un phénomène qui aura gardé la cage olympienne durant neuf ans. Neuf années pendant lesquelles l'OM n'aura glané qu'un seul titre de champion de France, alors que tu en méritais tellement plus. Neuf années durant lesquelles tu n'auras décroché "que" 22 sélections avec les Bleus, alors que tu en méritais beaucoup plus aussi. Mais ces petites déceptions ne représentent rien à côté de tout ce talent affiché chaque semaine, quel que soit le niveau de tes coéquipiers. La saison qui vient de s'écouler en est le meilleur exemple. Tu l'as traversée debout, royal, au milieu d'un ramassis de misère technique indigne de tes prestations.

Tes adversaires l'ont, d'ailleurs, bien compris. Pour la quatrième fois, ils t'ont élu meilleur gardien de Ligue 1, signe du respect général que tu inspires, toi qui n'a jamais mis les pieds dans aucune polémique. Arrivé du Havre en 2007 comme doublure, tu as bénéficié, comme souvent dans ce sport, de la blessure de Cédric Carrasso un soir d'été au Vélodrome. Et c'est à Caen, pour ton premier match de L1, que tu as écrit la première page de ta légende. Elle ne s'arrêtera qu'après avoir assuré le maintien de ton équipe au printemps dernier. Entre les deux, il y a eu tellement de prestations et d'arrêts insensés qu'il est difficile d'en donner le détail, même si Lorient, Saint-Etienne et Lyon cette saison, ou encore ce 0-0 à Lille sous Elie Baup défilent encore sous nos yeux. Curieusement, l'année où tu brilleras (un peu) moins est peut-être celle du titre. C'est dire à quel point tu n'auras jamais coûté quoi que ce soit à ton équipe. C'est, d'ailleurs, cette saison-là qu'Hugo Lloris te doublera chez les Bleus. Là encore, tu ravaleras ta déception sans broncher et te transformeras en coéquipier modèle.

Tu rêvais d'Angleterre, mais cette dernière t'a longtemps ignoré. À tel point que l'année de ta signature à l'OM, Aston Villa te renverra dans tes foyers après un essai infructueux, et on ne va pas s'en plaindre. Tout comme on ne se plaindra pas que les recruteurs des grands clubs t'aient aussi ignoré durant toutes ces années, pour des raisons qui nous échappent encore. Tant mieux, tu as fait du Vél' ton jardin et de la Commanderie ta maison. Désormais, c'est au tour de Selhurst Park de voir le phénomène à l'oeuvre et de décliner une version british de ta chanson. Montre aux recruteurs anglais qu'ils se sont bien plantés, et reviens quand tu veux. Tu es ici chez toi, Steve Mandanda ! .

Commentaires