Et le gardien titulaire sera... Pelé .

1 juillet 2016 - 20:15

Il va falloir s'y faire, le futur gardien numéro un des trophées UNFP ne sera probablement pas marseillais en mai prochain, même s'il ne faut jamais jurer de rien. Un trophée que Steve Mandanda a soulevé quatre fois ces dernières années, et qu'il soulèvera peut-être encore, mais de l'autre côté de la Manche. Evidemment, on peut toujours caresser l'espoir de décrocher celui de la révélation de l'année avec les jeunes Fabri ou Escales, mais autant ne pas se faire d'illusions. On le sait désormais, l'OM n'a, a priori, pas l'intention de recruter un successeur à Steve et va donc démarrer sa saison avec Yohann Pelé (33 ans). Une déception ? Oui, à l'image du recrutement en général sous le signe du low-cost. Une catastrophe ? Non, car l'ancien Manceau reste une valeur sûre et n'a jamais démérité lors des quatre matches qu'il a disputés cette saison, dont deux en Ligue 1.

Le retour de l'Albatros

Celui que l'on surnomme "l'albatros", en raison de son envergure XXL (1m96), n'est peut-être plus celui qui frappait aux portes de l'équipe de France avant de voir sa carrière stoppée trois ans par une embolie pulmonaire, mais il reste un gardien complet et performant, à l'image de ses prestations avec Sochaux, où l'OM est allé le chercher. "Il a aujourd'hui un très bon niveau, même s'il a encore besoin de travailler et de retrouver de la tonicité, nous expliquait à l'époque Bernard Maraval, le directeur sportif du club doubiste. Il a largement le niveau Ligue 1, même si à Marseille, c'est le très haut niveau. Pour l'OM, avoir un gardien comme Yohann en numéro deux, c'est une très bonne opération". Sauf qu'aujourd'hui, Yohann va endosser les habits du numéro un, et va certainement devoir affronter la pression d'un public qui ne laissera pas passer grand-chose, compte tenu du programme des réjouissances.

Pas un Bracigliano

En fait, il y a fort à parier que l'état-major marseillais avait déjà prévu ce scénario en juin dernier lors de son arrivée. Car il faut se souvenir qu'à l'époque, Pelé avait déjà donné son accord au SC Bastia pour un poste de titulaire. Et si son revirement s'explique peut-être par les quatre années de contrat proposées par l'OM, on peut aussi imaginer que la promesse d'être numéro un après le départ de Mandanda a aussi pesé dans la balance. Après tout, compte tenu de la jeunesse et du niveau improbable de l'effectif qui reprend l'entraînement aujourd'hui, personne ne crachera sur l'expérience d'un gardien de 33 ans, d'autant qu'il a su éviter la boulette lorsqu'il a joué, au contraire d'un Gennaro Bracigliano quelques années auparavant, alignant même quelques parades très rassurantes. On se rassure avec ce qu'on a, et tout compte fait, le dossier du gardien n'est pas le plus inquiétant, loin de là... .

Commentaires