Margarita, ne ratez pas votre sortie !

14 avril 2016 - 12:47

L'OM est donc officiellement à vendre. Quelle surprise ! Ce club qui, en vingt ans, aura tant coûté à la famille Louis-Dreyfus, sur tous les plans, est donc mis sur la place du marché. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas présenté sous ses meilleurs attributs. Proche de la relégation, vidé de ses meilleurs joueurs, l'OM a également trouvé le moyen de se mettre à dos ses plus fidèles supporters. Le Vél' est devenu une poudrière, et les images récentes des réceptions de Rennes et Bordeaux ont tourné en boucle sur les chaînes généralistes. Des images mêlant scènes d'affrontements et défilés de chèvres en tribunes à l'adresse des joueurs, le tout sur fond d'insultes à l'attention des dirigeants et de la propriétaire. Est-ce que ces derniers évènements ont bousculé le planning de cette dernière ? Très certainement. Margarita Louis-Dreyfus n'a jamais caché son désintérêt total pour ce club dont elle a hérité. Ses conseillers s'activent - pas tous dans le même sens d'ailleurs - depuis belle lurette pour lui trouver une porte de sortie honorable. Mais les récents tracas judiciaires, ajoutés à sa maternité et surtout aux deux dernières broncas du Vél, ont fini de la convaincre de passer la main. Ce communiqué, en contradiction avec les précédents, en atteste.

D'un communiqué à l'autre

Quasiment invisible depuis sept ans, Margarita Louis-Dreyfus n'a jamais autant communiqué que ces dernières semaines. Elle a tout d'abord assuré qu'elle n'était pas vendeuse, mais prête à accueillir un tour de table d'investisseurs. La semaine dernière, elle réitérait son implication dans le club, confortait dans ses fonctions la machine à perdre Michel, puis donnait rendez-vous pour une saison prochaine riche en succès. Quelques jours plus tard, les tombereaux d'insultes reçus au Vél' l'ont donc convaincue d'arrêter les frais. Vincent Labrune, discrédité comme jamais, n'a plus son oreille pour lui murmurer de continuer comme il le fait depuis cinq ans. Pour reprendre une expression à la mode en ce moment, la patronne a sifflé la fin de la récré.

Remember Kachkar

Reste maintenant à connaître les modalités de la transition, car comme nous le confiait Pape Diouf mercredi soir, cette officialisation est tout sauf une information. Les initiés savent bien que l'OM est en vente depuis longtemps, et que pour vendre, il faut être deux. Le vendeur est connu, mais pour l'instant, personne ne se presse à la caisse. Bien sûr, MLD a pris soin de préciser qu'elle n'en faisait pas une affaire de prix. Que son seul véritable souhait était que le futur propriétaire soit capable d'investir lourdement pour redonner au club son lustre d'antan. Une précaution de langage rassurante et qui ne coûte rien à écrire, mais quand viendra l'heure de négocier, espérons que ces précisions ne finiront pas dans une corbeille à papier. Rappelons-nous qu'il y a dix ans, l'OM était vendu à Jack Kachkar et que seul un doute sur la véracité d'un document bancaire a empêché le club de tomber dans les mains d'un aventurier, pour rester poli.

L'arrivée d'un propriétaire solide et compétent est notre seul souhait, et certainement celui de l'immense masse des supporters de l'OM à travers le monde. C'est la seule et dernière chose que nous demandons à Margarita Louis-Dreyfus, sans oublier de la remercier pour son investissement financier depuis toutes ces années, car nous sommes bruyants et passionnés, mais pas totalement ingrats. Pour conclure, nous sommes tous derrière elle pour l'encourager à réussir sa sortie.

Commentaires