L'OM est-il vraiment en danger ? .

6 avril 2016 - 09:31

Dans une situation instable à tous les niveaux, l'OM est bien parti pour revivre le scénario catastrophe du début des années 2000, lorsque le club s'était maintenu à la dernière journée sur un but de Bakayoko à Sedan. Mais est-ce que la comparaison est vraiment d'actualité dans cette Ligue 1 ? Puisque même l'OM communique via son site officiel sur la lutte pour le maintien, véritable objectif de fin de saison du club, voyons ce qu'il en est avec le calendrier de l'équipe phocéenne et de ses "concurrents". 

 OM - 13e - 39 points - reçoit Bordeaux, Nantes, Reims, va à Monaco, Angers, Troyes

Vu la forme de l'OM, seule équipe de Ligue 1 à ne pas s'être imposée sur les huit dernières journées, pas vraiment de quoi parader. Mais il y a bien quelques cinq points à aller chercher, avec des nuls contre Nantes ainsi que sur la pelouse d'Angers ainsi qu'une victoire sur la pelouse d'une formation de Troyes déjà reléguée. 

 Toulouse - 19e - 29 points - reçoit Bastia, Lyon, Troyes, va à Lorient, Saint-Etienne, Angers

Relégable, Toulouse l'est toujours. Mais condamné, ce n'est plus vraiment sûr avec l'arrivée de Pascal Dupraz, qui en est à deux succès en trois matchs. Dans sa nouvelle dynamique, l'équipe de la ville rose est tout à fait capable d'aller chercher quatre succès d'ici la fin du championnat : trois lors de ses réceptions au Stadium mais aussi pour le déplacement lors de l'ultime journée à Angers, qui rappellera sûrement à Dupraz le bouillant Sochaux-Evian de 2014. 

 GFC Ajaccio - 18e - 33 points - reçoit Lille, Bastia, le PSG, va à Angers, Lyon, Lorient

Des formations pas encore sauvées, le Gazélec est sûrement l'équipe qui a le calendrier le plus difficile. Entre des matchs contre Lille et Lyon qui jouent l'Europe, la réception d'un PSG qui ne peut pas se permettre, même avec l'équipe B, de laisser des points ne serait-ce que pour son image vu la différence de budget, ainsi qu'un derby pour l'honneur contre le Sporting Club de Bastia, le promu ne peut presque miser que sur des déplacements à Angers et Lorient pour grappiller deux petits points. Loin d'être acquis. 

 Reims - 17e - 33 points - reçoit Nantes, Montpellier, Lyon, va à Troyes, Nice, Marseille 

En grand danger, le Stade de Reims peut cependant espérer sortir la tête de l'eau avec trois rencontres à bien négocier : les réceptions de Nantes et Montpellier ainsi que le déplacement à Troyes. Si Lyon et Nice ne devraient faire aucun cadeau dans la course à la deuxième place, le déplacement à Marseille reste une grande inconnue tant le contexte peut changer d'ici là. 

Verdict

Cette courte simulation, bien que fortement spéculative, permet toutefois de bien voir que, même si mathématiquement ce n'est pas fait, l'OM n'a qu'une infime chance d'être relégué en fin de saison. Le niveau de jeu affiché par l'équipe de Michel est pourtant catastrophique mais par chance, le niveau de cette édition 2015-2016 est encore plus faible. Alors que Troyes est officiellement relégué, il ne reste que deux places dans la charrette. Le Gazélec Ajaccio, sur une bien mauvaise dynamique et avec une feuille de route difficile, ne peut guère espérer plus que 35 points. Pour la dernière place de relégable, Toulouse et Reims ont de fortes chances de se retrouver respectivement à 41 et 42 points. Soit quelques unités derrière un OM qui devrait à ce moment-là avoir dépassé les 44 unités. Si la question ne se situe donc peut-être pas au niveau du maintien, l'OM peut toujours espérer finir le plus haut possible, et donc ainsi espérer récolter une part plus importante de droits TV pour son budget. Il pourrait y avoir plus de 4 millions d'euros de différence si l'OM se ressaisit sur les six dernières journées ou si le club continue sur sa dynamique actuelle. L'écart pourrait être encore plus grand si une décision forte avait été prise il y a déjà quelques semaines pour ne pas laisser la situation se pourrir autant .

Commentaires