Un podium finalement bien loin...

16 février 2016 - 09:40

Dimanche soir, le supporter olympien avait de quoi avoir le sourire à la mi-temps de Nice-OM. Le style de son équipe n'était toujours pas flamboyant. Mais en menant 1-0 sur la pelouse de Nice, la bande à Michel montrait qu'elle était toujours là, prête à lutter pour le podium. Sauf que finalement, Valère Germain a égalisé en seconde période. Et malgré une opposition franchement fatiguée, l'OM n'a pas repris l'avantage. Ce partage des points change les positions. Nice fait un bond de trois places en avant au classement là où Marseille en perd trois à nouveau. En principe, cela ne devrait pas être trop grave. Après tout, ce que l'on perd sur une mi-temps, on doit être capable de le regagner sur une autre. Sauf que la rengaine commence à lasser tout le monde. Chaque lundi matin, le supporter phocéen regarde le classement de la Ligue 1 de la même manière. Il le fixe bien au centre, pour trouver l'OM aux alentours de la 10e place (11e après cette 26e journée), puis il regarde le nombre de points de plus que compte le troisième et se rassure. "Ouf, on est qu'à X points". Alors qu'il reste 12 journées à disputer, les Phocéens ne comptent que cinq longueurs de retard sur le troisième. Pas la mer à boire. Sauf que cela ne se passe pas comme ça. L'OM n'a pas de points à rattraper pendant que les autres équipes restent chez elles avec leur compteur bloqué. Il faut tenir compte des dynamiques et si l'on se penche sur les dernières journées, il y a clairement de quoi tirer la sonnette d'alarme.  

Le classement de la Ligue 1 sur les cinq dernières journées

Car à bien regarder la dynamique de l'OM, il faut plus regarder vers le bas que vers le haut : si l'on ne prend en compte que les cinq dernières journées, le club marseillais est 13e du classement. Avec 6 points soit autant que Troyes la lanterne rouge. Gênant. Surtout que pendant ce temps, les concurrents directs de l'OM engrangent : Nice, Rennes et même Bordeaux ont pris un point de plus, Saint-Etienne deux, Monaco et Lyon quatre, et Nantes cinq ! Avec onze points en six journées, les Canaris ne s'interdisent plus de penser à l'Europe. Mais il n'y aura pas de places pour tout le monde. Dans l'hypothèse où Paris se décide à tout gagner sur le territoire national, comme l'an dernier, les six premiers en Ligue 1 seraient qualifiés. Si penser que l'OM va finir par rattraper un Angers en chute libre (4 défaites sur les 5 derniers matchs) ou un Caen qui rentre dans le rang reste dans le domaine du raisonnable, il faut encore devancer Bordeaux et Rennes pour intégrer le top 6. Ne serait-ce que le top 6. Evidemment, sur le papier, l'OM a largement les moyens de faire son retard, c'est le cas depuis le début de la saison et c'est plutôt logique puisque le club a le 4ème budget du championnat. Mais là où ça compte vraiment, c'est à dire sur le rectangle vert, l'OM n'affiche pas cette fameuse plus value collective qui pourrait faire la différence, au contraire par exemple des Nantais, ou des Lyonnais, qui en sont quand même à trois victoires consécutives en championnat par trois buts d'écart. 

Ce constat ne sert malheureusement pas à grand-chose, toutes les fameuses sonnettes d'alarme cette saison ayant déjà été malheureusement tirées. Mais cela reste tout de même utile, au cas où l'on veuille nous vendre une situation pas si catastrophique que ça. Dans les faits, elle l'est. 

#PodiumLigue1

Commentaires