Mercato:"Michel attend toujours des cadeaux"

16 janvier 2016 - 08:47

Mercato | 16/01/2016 - 07:00 | Mercato : Michel attend toujours Noël

 

À quinze jours de la fin du mercato, on ne peut pas dire que l'OM ait beaucoup avancé sur le sujet. Pourtant, ce n'est pas le travail qui manque en terme de corrections, tant cette équipe de l'OM ressemble à un chantier en cours. Un escalier par-ci, une baignoire par-là, du carrelage et des fils électriques en pagaille, mais rien n'est vraiment raccordé. Clairement, le travail de finition n'a pas été fait, et ça se voit. Un constat que le responsable des travaux, Michel, a certainement établi. Mais au moment de l'évoquer, hier vendredi en conférence de presse, ce dernier préférait ne pas marcher sur les plates-bandes de son promoteur : "Jusqu'à la fin du mercato, il n'y a que le président qui parle sur ces questions-là. Mais si un joueur susceptible de relever le niveau de l'équipe arrive, il sera le bienvenu. On ne parle que de cela ces derniers temps avec le président, mais je ne m'occupe pas des négociations".

Ce n'est donc pas lui qui discute avec Florian Thauvin, on s'en serait douté. Si le projet de reformation du duo orléanais de l'OM reste dans les tuyaux, ce ne sera pas, en tous les cas, pour ce weekend. En effet, même si quelques fins limiers des réseaux sociaux juraient l'avoir aperçu hier vendredi à Marignane, l'ancien ailier de Bielsa a un peu de boulot aujourd'hui, puisqu'il figure dans le groupe de Steve Mc Claren pour affronter West Ham ce samedi. De toute façon, là encore, Michel préfère taper en touche : "Je n'ai pas envie de parler d'hypothèses. C'est un joueur que j'avais vu une semaine avant de venir, et quand je suis arrivé, il n'était plus là. Mais c'est un très bon footballeur, c'est pour cela que Newcastle l'a acheté".

En attendant, Michel va devoir encore composer avec ce qu'il a, demain dimanche à Caen. Même s'il récupère des éléments importants comme Dja Djédjé ou Nkoulou, l'Espagnol sait que son onze ne lui offre actuellement aucune garantie. Si la défense, avec les retours des deux derniers cités, peut tenir le coup, le milieu ne propose toujours aucune capacité de création, et l'attaque ne répond plus, à l'exception notable de l'épatant Nkoudou. C'est d'ailleurs ce secteur qui semble inquiéter le plus Michel, volontiers plus prolixe sur le sujet : "Avant que j'arrive ici, le club cherchait déjà un avant-centre pour le cas où Michy ne serait pas disponible. D'ailleurs, il ne faudrait pas attirer le mauvais sort sur lui en parlant de ça (rires). Tous les dimanches, on lui demande beaucoup d'efforts pendant 90 minutes. On a essayé une fois Lucas Ocampos à ce poste, mais de toute façon, il n'est plus disponible".

On l'a compris, le Belge devra une nouvelle fois se débrouiller tout seul ce weekend, et il se pourrait bien que ce soit le cas jusqu'à la grande liquidation des dernières heures du 31 janvier. Il y a un mois, Michel attendait le père Noël. Aujourd'hui, il guette les soldes.

#Mercato #Michel

Commentaires