Diarra,un coup plus tard ?

29 décembre 2015 - 12:28

Mercato | 29/12/2015 - 10:55 | Diarra, un coup pour plus tard ?

 

Il n'aura fallu que quelques mois à Lassana Diarra pour rentrer dans la catégorie très fermée des cracks de l'Olympique de Marseille. Celle des Didier Drogba et autre Franck Ribéry, pour ne parler que de la période récente du club. Ils restent peut-être moins longtemps que d'autres à Marseille, mais on sait de suite, ou tout du moins très rapidement, qu'ils peuvent faire la même chose dans n'importe quel club européen derrière. Les deux joueurs cités ont d'ailleurs remportés la Ligue des champions dans l'écurie qu'ils ont rejoint après l'OM, se payant même le luxe d'être les hommes du match en finale. Contrairement à Niang ou à Gignac, plus fidèle mais dont l'OM constitue un sommet dans la carrière, ces joueurs marquent peut-être plus car avec eux, on ne voit pas de limites. Tout semble possible. C'est sans doute injuste, mais on ne contrôle pas ses émotions au moment où on les voit évoluer au Vélodrome. Presque dès son premier match, Lassana Diarra les a donc rejoint avec son 100% de passes réussies. Vincent Labrune, qui a cru en lui plus que les autres l'été dernier, a réussi son pari. Peut-être trop. Diarra, qui a déjà repris sa place en équipe de France, s'est désormais rappelé au bon souvenir de tous les clubs européens puisque l'Inter Milan et la Juventus seraient venus aux nouvelles pour ce mercato. 

La mise au point de Diarra

Mais, dès sa première grande interview depuis son retour en France, le 13 novembre dans L'Equipe Magazine, il met les choses au clair : "Quel joueur de foot compétiteur ne veut pas gagner la Coupe du monde, la C1 ? Personne. Mais ce sont des étapes. Je ne suis pas arrivé à Marseille pour dire : "Demain je pars". Ça fait seize mois que je ne joue pas. J’ai un boulot à faire. Mon objectif, c’est : "Il y a un club qui croit en toi, rends-lui". Après, j’ai l’ambition de jouer la Ligue des champions, d’aller à l’Euro. Sinon je ne serais pas revenu en France". Cette ligne, il l'a gardé ces derniers jours, publiant un tweet pour assurer que les bruits l'envoyant en Série A n'avaient pas lieu d'être, dénonçant un intermédiaire qui a voulu se faire passer pour son agent. Donc en gros : Diarra est heureux à l'OM, l'OM est bien évidemment très heureux avec Diarra. Affaire classée, on arrête de chercher la petite bête ? Malheureusement, c'est peut-être plus compliqué que ça. 

Un leurre ?

Si, au vu de ses performances mais aussi sa mentalité de leader, les supporters marseillais ont envie de le voir aller au bout de son contrat, qui arrive à échéance en juin 2019, il ne faut peut-être pas croire que ces approches venues d'Italie sont le fruit du hasard. Et si elles n'étaient là que pour habituer l'environnement marseillais au départ du milieu défensif l'été prochain, après l'Euro ? Pour que les abonnés du Vélodrome s'estiment déjà heureux d'avoir vu à l'oeuvre le phénomène pendant une saison entière ? Ce ne serait pas le plan le plus machiavélique de l'année dans la football. Il ne faut pas croire non plus que Diarra a déjà signé en catimini dans son prochain club. L'Euro va conditionner beaucoup de choses, un joueur à son poste peut exploser et devenir à sa place l'attraction du mercato. Vincent Labrune peut également décider de garder son meilleur coup contre vents et marées, lui qui connaît forcément bien les tenants et les aboutissants du dossier. Pour signer à l'OM, Lassana Diarra s'est associé à Meissa N'Diaye, l'agent le plus proche du président de l'OM, qui s'occupe également des intérêts de Benjamin Mendy, Batshuayi et Nkoudou. Mais ce n'est peut-être pas bon signe. Directeur sportif lorsque Drogba quitte Marseille au bout d'une saison, Pape Diouf était l'agent de l'attaquant lorsque celui-ci s'est engagé au club... 

#Edito #DiarraLassana

Commentaires